L’Aromathérapie

HUMER Aromathérapie bien-être
HUMER Aromathérapie bien-être

L’aromathérapie est une « cousine » de la phytothérapie qui utilise uniquement les huiles essentielles des plantes, autrement dit leur fraction volatile et aromatique concentrée en actifs. Employée depuis l’Antiquité pour soulager de nombreux maux, elle reste très populaire aujourd’hui pour le soin et le bien-être quotidiens.

Les origines de l’aromathérapie

Saviez-vous que l’usage des essences odorantes de plantes est déjà rapporté dans des papyrus médicaux égyptiens datant de 3 millénaires avant notre ère ? Hippocrate, le « père de la médecine », préconisait également les huiles essentielles avec les bains et les massages pour garder la santé. Durant des siècles, ces fragrances bienfaisantes étaient réputées guérir le corps, l’âme et l’esprit. Mais c’est un chimiste français, René-Maurice Gattefossé, qui a inventé au début du 20ème siècle le terme d’aromathérapie après avoir guéri ses brûlures infectées par des huiles essentielles.

Une composition et des propriétés d’une richesse exceptionnelle

Produites par les organes sécréteurs des plantes, les essences aromatiques sont extraites par pression à froid ou plus souvent, par distillation à la vapeur d’eau. Une grande quantité d’une plante est nécessaire pour obtenir une huile essentielle, véritable concentré de plusieurs molécules biochimiques végétales bioactives. Plusieurs espèces de plantes sont utilisées en aromathérapie : pin, menthe poivrée, lavande, eucalyptus, romarin, thym, girofle, niaouli… Chaque huile a une composition différente : terpènes, alcools, phénols, oxydes, cétones, esters… Ces composés confèrent aux huiles essentielles des propriétés reconnues par leur longue tradition d’utilisation et/ou prouvées par des études scientifiques : anti-inflammatoires, antidouleurs, antispasmodiques, digestives, calmantes, toniques, etc. Sous la supervision d’un professionnel de santé, elles peuvent être associées entre elles afin d’ agir en synergie.

Des solutions plébiscitées pour soulager les maux d’hiver

Pures ou diluées, par voie interne ou externe, les huiles essentielles sont employées dans de nombreuses indications. En France, c’est pour soulager les affections ORL qu’elles sont les plus souvent achetées en pharmacie : rhumes, bronchites, pharyngites, rhinites allergiques…1. Le Comité des Produits à base de Plantes Médicinales européen reconnaît également les huiles essentielles de menthe poivrée, de thym et d’eucalyptus pour leur capacité à soulager la toux et les symptômes des refroidissements, sont très appréciées pour lutter contre les maux d’hiver4.

Les huiles essentielles à visée ORL sont souvent intégrées dans des produits (sprays, pastilles, sirops…) destinés à assainir l’air ou à soulager les symptômes des affections respiratoires. Elles aident ainsi à combattre les microbes, dégager le nez, calmer l’irritation de la gorge ou la toux… Depuis la pandémie de Covid-19, elles sont également prescrites pour la rééducation olfactive des patients ayant perdu l’odorat. Enfin, elles sont aussi employées pour leurs parfums agréables, sources en eux-mêmes de bien-être et d’apaisement.

Une puissance naturelle bien contrôlée

Les huiles essentielles sont très concentrées et puissantes. Elles sont donc prescrites par les naturopathes ou formulées dans les produits de santé et d’hygiène dans le respect des dilutions nécessaires et des restrictions d’emploi auprès de certaines populations (bébés, femmes enceintes…).

Sources

  1. France Agrimer : Le marché de l’aromathérapie en pharmacie, janvier 2018
  2. PAM de France, Consortium HE : Huiles essentielles françaises et aromathérapie, 2021
  3. Sondage OpinionWay : Les Français et les compléments alimentaires, 29/01/2019
  4. EMA : Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) https://www.ema.europa.eu/en/committees/committee-herbal-medicinal-products-hmpc

Ali B, Al-Wabel NA, Saiba Shams S et al. Essential oils used in aromatherapy: A systemic review. Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine, vol. 5, no. 8, 2015

Farrar AJ, Farrar FC. Clinical Aromatherapy. Nurs Clin North Am. 2020;55(4):489-504

HAS : Les troubles du goût et de l’odorat au cours des symptômes prolongés de la Covid-19, février 2021

Aromathérapie scientifique : préconisations pour la pratique clinique, l’enseignement et la recherche. Consensus d’experts destiné aux professionnels de santé et aux décideurs exerçant en milieux de soins, avril 2018

Bassolé IH, Juliani HR. Essential oils in combination and their antimicrobial properties. Molecules. 2012;17(4):3989-4006

 

2022-09-27T13:38:29+02:00

D’autres cookies sont utilisés pour vous offrir une meilleure expérience, vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt.