Guimauve (Althaea officinalis)

Guimauve plantes et ingrédients
Guimauve plantes et ingrédients

Nom botanique : Althaea officinalis

La guimauve n’est pas uniquement la tendre friandise de notre enfance ! C’est surtout une plante herbacée vivace à la tige dressée duveteuse, aux feuilles en forme de cœur et aux fleurs blanches à rose pâle : un véritable concentré de douceur. Elle appartient à la famille des malvacées, comme la mauve. En grec, « Althea » signifie « guérison » et « officinalis » veut dire « utilisée comme plante médicinale » : sa réputation ne présente donc aucune ambiguïté !

Dès le 3e siècle avant notre ère en effet, le naturaliste et philosophe Théophraste recommandait la guimauve avec du vin doux contre la toux. Quelques années plus tard, les célèbres médecins antiques Dioscoride et Hippocrate la mentionnaient en tant qu’herbe à décoction dans leurs ouvrages médicaux. Au Moyen-Age, la guimauve était toujours parée de grandes vertus et était couramment cultivée dans les monastères. La guimauve fait partie de la traditionnelle famille des « fleurs pectorales » à laquelle appartient également le bouillon blanc. Au début du 20e siècle, elle est entrée dans toutes les grandes pharmacopées européennes.

Des mucilages qui forment un film protecteur

Cette « bonne plante » commune en Europe pousse de préférence dans les jardins et prairies humides et fraîches, en bord de mer des cours d’eaux. Les fleurs mais aussi les racines blanches recouvertes d’une peau jaune, sont utilisées pour leurs bienfaits. La racine de guimauve contient principalement des mucilages (glucanes, arabinogalactanes…), des composés végétaux qui forment naturellement un gel au contact de l’eau. Ainsi, la guimauve adoucit et apaise la gorge en cas d’irritation temporaire[1] [2] [3] [4] [5].

 

[1] G. Debuigne, F. Couplan : Petit Larousse des plantes qui guérissent, Ed. Larousse, 2006.

[2] M. Pierre, M. Lis : Secrets des plantes, Ed. Artemis, 2011.

[3] M. Menant, S. Lacoste : Les plantes qui guérissent. Ed. Mosaïque Santé, 1 févr. 2010.

[4] WHO Monographs on selected medicinal plants, Radix Althaeae, Vol. 2, 2004.

[4] EMEA : Assessment report on Althaea officinalis L., radix, EMEA/HMPC/98718/2008.

[5] European Union herbal monograph on Althaea officinalis L., radix, EMA/HMPC/436679/2015.

Les solutions HUMER

Nos solutions HUMER contenant de la Guimauve

2020-08-25T10:52:31+02:00

D’autres cookies sont utilisés pour vous offrir une meilleure expérience, vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt.